Code du travail et canicule : l'obligation de climatisation des locaux

Actualités / Code du travail et canicule
En période de fortes chaleurs, les risques pour la santé des travailleurs sont nombreux. Coups de chaleur, fatigue extrême, déshydratation… comment prévenir ces effets et améliorer les conditions de travail en milieu clos ?
Mais que dit le code du travail en cas de canicule ? Celui-ci impose certaines règles et définit des normes strictes pour la climatisation des bâtiments.
image code du travail

Ce que dit le code du travail sur la climatisation des locaux professionnels

La réglementation du travail en cas de canicule différencie les locaux utilisés comme bureaux : les locaux à pollution non spécifique et les locaux pouvant subir une pollution de l’air entraînée par certains produits chimiques par exemple : les locaux à pollution spécifique.

Dans le premier cas, une ventilation mécanique comme un rafraîchisseur d’air mobile est imposée. En dessous de 24 m³ par travailleur, une ventilation mécanique est obligatoire avec un débit d’air minimum de 25 m³/heure lorsque les employés n’ont pas à faire d’efforts physiques.

Le débit d’air imposé par le code du travail ailleurs que dans un bureau

Dans les lieux de vente et les salles de réunion, les normes à respecter en cas de canicule sont plus strictes. Le débit d’air doit être de 30 m³/heure.

En milieu industriel, ce débit grimpe à 45 m³ dans les ateliers et 60 m³ dans les usines et entrepôts où la charge de travail et les efforts sont intenses.

rafraichir-entrepot

Un rafraîchisseur d’air FoxAir adapté à chaque configuration

Pour répondre exactement aux articles du code du travail concernant les fortes chaleurs, FoxAir a mis au point des climatiseurs bio adiabatiques aussi efficaces dans un open space que dans un bâtiment mal isolé ou une grande surface.

L’air chaud est aspiré vers un filtre humide et transformé en air froid avant d’être diffusé grâce au ventilateur.

Vous avez une question ?

Nous sommes à votre écoute.

Partager cet article